Manger consciemment, c’est manger varié


Chaque jour chez Natural Mojo, nous parlons de nourriture. La nourriture est notre passion : il suffit de lire nos articles ou de visiter notre compte Instagram pour se rendre compte à quel point ce sujet nous tient à cœur et à quel point la santé de notre communauté est importante pour nous, en partageant des conseils et des informations précieuses sur nos produits et sur ce que nous mangeons. 

Un meilleur mode de vie commence aussi, et surtout, à partir de ce que nous mangeons chaque jour : manger intelligemment, manger complet est l’une de nos devises. 

En ce mois d’octobre rose et donc de prévention sur le cancer et particulièrement le cancer du sein, un peu de prévention peut faire beaucoup. Bien que le cancer soit une maladie complexe ainsi que sa guérison, un corps sain et fort peut être mieux à même de l’éviter ou de retarder sa progression lorsqu’il est déjà là. 

La nourriture et les nutriments sont deux des facteurs externes liés à la prévention du cancer que nous sommes en mesure de modifier. En fonction de ce que nous choisissons de manger, nous sommes susceptibles de nous nourrir ou de combattre la maladie. Voici quelques recommandations pour tous et toutes :

Les épices : diverses épices peuvent contribuer à réduire le risque de cancer du sein, grâce à leur concentration en substances phytochimiques et autres composés bioactifs. Le curcuma, avec sa forte concentration de curcumine, pourrait bien s’imposer comme l’épice la plus puissante pour lutter contre le cancer. Non seulement les personnes dont l’alimentation est riche en curcuma sont moins susceptibles de contracter un cancer du sein (ainsi que des cancers du poumon et du côlon), mais la curcumine peut aider à prévenir la formation de métastases ou la propagation du cancer du sein à une autre partie du corps.

Fibres : des recherches ont montré qu’un apport en fibres de 25 à 29 grammes par jour était optimal pour réduire le plus possible le risque de développer des problèmes de santé associés, y compris le cancer du côlon. La consommation d’un régime alimentaire riche en fibres présente de nombreux autres avantages. L’un d’entre eux est la protection contre le cancer. Il s’agit des acides gras à chaîne courte qui sont produits lorsque les fibres solubles (présentes dans de nombreux légumes, fruits, graines de chia, noix et légumineuses) sont fermentées par des bactéries intestinales dans le gros intestin. Il est également excellent pour la santé cardiaque, car il est connu pour réguler le taux de sucre dans le sang et réduire l’obstruction des artères.

Les légumes verts : de nombreux aliments de couleur vert foncé contiennent une variété de phytonutriments, de vitamines et de minéraux qui aident à prévenir ou à combattre le cancer de différentes manières. Les phytonutriments (polyphénols, flavonoïdes et autres substances chimiques végétales naturelles) sont des composés que les aliments végétaux produisent pour se protéger contre les menaces environnementales telles que les insectes prédateurs, la pollution et les maladies, et ces propriétés peuvent expliquer pourquoi ils sont utiles pour prévenir les maladies humaines. 

Les graisses : les graisses essentielles telles que l’EPA et le DHA, que l’on trouve dans les poissons gras comme le saumon et les sardines et dans de nombreux compléments alimentaires, peuvent inhiber la croissance des tumeurs cancéreuses du sein, probablement en partie grâce à une réduction de l’inflammation. 

Les antioxydants : une variété d’aliments et de produits Natural Mojo sont riches en antioxydants, y compris la vitamine C et la vitamine E. Le corps utilise constamment des antioxydants pour aider à protéger notre corps des dommages qui se produisent à la suite soit d’un métabolisme cellulaire normal, soit d’une exposition à des choses comme la pollution, les produits chimiques, la fumée de cigarette et l’exposition au soleil. Comme ces dommages ont été associés à un risque accru de cancer, de nombreux antioxydants peuvent aider à protéger contre ces conditions.

Bien entendu, tous les cancers se comportent différemment dans l’organisme et réagissent donc différemment à certains aliments et nutriments.

Plus d'inspiration

Retour aux articles