POURQUOI LE GRAS ET LE SUCRE NOUS RÉCONFORTENT

Il est 20h, tu t’apprêtes à dîner, la journée a laissé ses traces de fatigue. Au moment de faire réchauffer ta soupe, main sur la louche, tu bifurques brusquement vers le beurre de cacahuète, laissant maîtresse de ton appétit cette petite voix sans foi ni loi qui exige des graisses et du sucre. Et là, au milieu de ta torpeur hivernale : c’est le réconfort absolu. 

Pourquoi une part de pizza ou un pot glace au caramel ont-ils plus de pouvoir sur nous que des brocolis à la vapeur ? Quel rôle les lipides (graisses) et les glucides (sucres) jouent-ils dans notre organisme ? 

Un système addictif de récompense 

En avril 2014, des chercheurs du CNRS Paris Diderot soutenaient que cette nourriture riche agissait comme une drogue dure dans notre cerveau, en activant les circuits de la récompense et de l’accoutumance. Notre cerveau estime les apports énergétiques et caloriques des repas pour favoriser notre équilibre nutritionnel. Problème : devant ce type d’aliments très sucrés et très salés, il surestime leur valeur nutritionnelle et décuple l’envie d’en consommer. Friand de dopamine, hormone du plaisir lié à la récompense notamment, le cerveau va chercher à retrouver la satisfaction générée par la junk food, particulièrement en cas de baisses de moral pour sécréter cette hormone, responsable des comportements addictifs.  

Autre problème : en 2015, des chercheurs américains se sont penchés sur la question de « l’obésité hédoniste », cette façon de surconsommer du gras. En retirant à des rats de laboratoire les protéines autorisant le passage des signaux de l’insuline, hormone responsable de la sensation de satiété, ils se sont aperçus que les rats se jetaient sur la nourriture grasse. Ces nourritures font grossir les cellules, ce qui fait diminuer le nombre de récepteurs à insuline dans le cerveau, alors la faim revient et elle s’oriente vers les lipides et les glucides. 

Comment retrouver une bonne digestion après les fêtes ? 

Pas de panique cependant : notre réaction face à certaines nourritures est naturelle et manger une bûche de Noël ne devrait pas être une source de culpabilisation. Pense simplement à consommer beaucoup de légumes et de sucres lents (comme les lentilles, le soja, les pois chiches) une fois les festivités passées. Ces aliments favorisent la digestion et évitent les fringales. Pourquoi ne pas également démarrer une cure de Pure Body, idéal pour booster son système digestif et immunitaire. Astuce : une demi-heure de marche après manger aide le métabolisme à digérer les aliments. 

Quels sucres et matières grasses dans un régime sain ?

Pour être en bonne santé, le corps a besoin d’absorber des matières grasses, c’est grâce à elles qu’il se maintient à bonne température et fait fonctionner la masse musculaire. Privilégier le jaune d’œuf, les poissons gras, le beurre, les margarines et les huiles qui contiennent des vitamines A, D et E et des oméga-3 et oméga-6, indispensables pour le cerveau, la peau et la vue. Au niveau des glucides, préférer les sucres naturels des fruits, idéalement des fruits secs et éviter les plats préparés qui contiennent beaucoup de sucres rapides et de mauvaises graisses. 

NOS BEST-SELLERS

99,97  84,99 
0,00 

Sweet Shapes

Fit Chocolate

À partir de : 39,99 

79,98  79,98 kg

Fabulous Glow

True Beauty

29,99 

18,95  / 100 g

Laisser un commentaire